Maigrir pendant l’allaitement, quelles sont les conditions ?

Vous avez mis un enfant au monde et vous avez choisi de l’allaiter.

Cette décision impacte directement la santé de votre enfant, il n’est donc pas question d’agir à la légère.

Dans l’idéal, on attend d’avoir terminé de nourrir au sein son enfant avant de réduire ses apports alimentaires. Mais voilà, vous ne vous sentez pas bien avec le reliquat des kilos pris pendant la grossesse et vous vous demandez s’il est possible d’entamer un régime tout en continuant à apporter à votre bébé ce qu’il y a de mieux.  

En réalité, le fait même d’allaiter favorise la perte de poids. Vos dépenses caloriques sont majorées. Toutefois cette action ne règlera pas la totalité du problème. Les mesures que vous mettrez en place en parallèle devront répondre à des contraintes très fortes liées aux besoins du bébé. Oubliez donc tous les régimes hypocaloriques sévères, les régimes hyperprotéinés ou toutes diètes carencées, elles sont impérativement proscrites.


Les besoins pour allaiter (lire mon article sur l' alimentation de la femme allaitante) sont précis et les apports caloriques journaliers sont  loin d’une alimentation amincissante. Il y a cependant des cas où il est possible d’observer une perte de poids durant cette période sans porter atteinte aux besoins nutritionnels de l’allaitement.

En effet, si après avoir établi un bilan complet de votre alimentation spontanée, il apparait que vos apports sont nettement supérieurs à vos besoins et/ou vos apports nutritionnels sont très déséquilibrés, vous entretenez votre surpoids voire même, vous l’aggravez.

Il suffit alors de mettre en place un programme équilibré et calculé en calories correspondant aux besoins de la femme allaitante. Cette mesure vous permettra de retrouver votre poids de forme ou d’améliorer votre silhouette jusqu’à ce qu’une fois l’allaitement terminé, vous puissiez  vous mettre au régime. Seul un bilan complet et le calcul de vos apports spontanés permettront de vérifier que la mise en place de ce programme peut vous aider à perdre du poids.

Ce suivi est donc sans danger et même apporte un plus puisque vous serez sûre de couvrir les besoins de l’allaitement aussi bien au niveau de l’apport calorique, protidique, lipidique, glucidique que des vitamines et des minéraux. Loin des généralités, cela doit se faire au cas par cas et le suivi reste un élément déterminant dans la bonne réussite du programme.

Si vous avez des questions complémentaires, contactez –moi à l’adresse mail suivante :

contact@maconsultationdiététique.fr

 

Béatrice BENAVENT-MARCO

Diététicienne nutritionniste

 

www.maconsultationdietetique.fr                  

 

 

A lire aussi: mon interview pour le site Magicmaman

 

 

 

 

 

 



31/08/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres